S. Fernande Lachapelle

 Retour à la page En souvenir 2017

                         « Je suis attachée à Toi de tout mon être. »    (Ps 63,9)


Beauté et mystère d’une vie pleinement remplie et admirablement féconde! Telle nous apparaît l’existence de notre sœur Fernande Lachapelle.

Nous avons le sentiment que notre consœur avait reçu un appel personnel à être providence pour les autres, de créer l’harmonie autour d’elle, d’apporter le bien et de l’accomplir de son mieux. Où tirait-elle cette vertueuse volonté de servir sereinement et avec autant de compassion ? Assurément du cœur de Jésus qu’elle a beaucoup aimé, qu’elle a beaucoup contemplé.

En 1971, sœur Fernande fut élue supérieure générale de la Congrégation et accepta cette charge avec courage.  Elle donna sa pleine mesure, éclairée devant la vérité, dynamique et prompte à dénouer les difficultés par son humour. Elle fut une femme amoureuse de la spiritualité de la Congrégation, apte à prendre les décisions et à garder le cap sur la mission commune. Après ce temps passé dans le Conseil général, elle accepta de servir silencieusement, discrètement, convaincue que la perfection la plus haute peut résider dans les gestes les plus humbles. Puis ce fut la retraite, vivant de détachement, de grande pauvreté jusqu’à épuisement de ses forces.

D’après le livre de l’Ecclésiastique, il y a des gens dont le souvenir s’est perdu... il n’en est pas ainsi des personnes de miséricorde; leurs œuvres de compassion ne seront jamais oubliées. Votre souvenir, sœur Fernande, vivra toujours en nous.

Vous nous avez quittées doucement, paisiblement, humblement… Un grand merci, sœur Fernande, pour votre témoignage, pour le poids de votre vie toute donnée, en vérité ! Soyez bénie de cette bénédiction réservée aux humbles.  


Les Sœurs Antoniennes de Marie
Le 12 juillet 2017


© 2009 Solution Globale Informatique