Missions États-Unis 1932-1978

                             NOS CINQ MISSIONS AUX ÉTATS-UNIS

Très tôt au début de la Congrégation,  une demande vient de la supérieure des sœurs de Sainte-Anne de Worcerter, lui demandant si la communauté est intéressée à la tenue ménagère d’un collège franco-américain très prospère. Notre Mère reçoit des autorités du collège une demande officielle, ainsi que quelques renseignements sur les travaux que les sœurs auraient à effectuer au Collège de l’Assomption, Worcester, Mass. De 1932-1969. Il y a à ce moment-là 28 religieux, 20 prêtres et 8 frères. Hélas, pendant ce temps, il y eu une énorme tornade et deux de nos sœurs y ont trouvé la mort. Ce qui n’a toutefois pas cessé le service. Dix-sept sœurs se sont dévouées pendant toutes ces années.

      Tornade Worcester 1953


À la faveur de plusieurs nouvelles recrues, les autorités antoniennes décident d’ouvrir un nouveau service en 1948. Un autre contingent de cinq sœurs se rendait au Juvénat de Révérends Pères Maryknoll à Brookline, au Mass. Mgr Lane, supérieur de cette congrégation, avait subi la grande concentration à Szepingkaï en Chine et avait pu apprécier, dans ces années tragiques, le dévouement des Sœurs Antoniennes. Il vint à Chicoutimi solliciter la Mère générale de lui accorder des sœurs pour la tenue ménagère du Juvénat et aussi un groupe de douze sœurs pour le  futur Collège de Glen Ellyn, Illinois, Chicago. Il disait que pour lui c’était un devoir de gratitude que d’associer la communauté des sœurs Antoniennes à l’œuvre de Maryknoll après les services qu’elles lui avaient rendus en Chine.




Et pourquoi ne pas continuer au Séminaire Junior, des Maryknoll, à Clark Summit de 1954-1967 ou un autre groupe de sœurs s’est engagé au service des jeunes de cette Institution.




Et au Presbytère Notre-Dame-de-Lourdes à Springvale  de 1955-1962 pour rouvrir de 1973-1978 qui a vu naître et grandir la vocation d’une de nos sœurs franco-américaine revenue au Canada et qui continue la mission au Québec


        Église de Springvale                    S. Laurette Luneau


Pour en savoir plus, il vous sera bon de lire les pages 177 à 187 de l’Histoire de la Congrégation des Sœurs Antoniennes de Marie 1904-1958.  

Cliquez sur le lien :
 Histoire de la Congrégation des Soeurs Antoniennes de Marie, Reine du clergé, 1904-1958


© 2009 Solution Globale Informatique