S. Cecile Page

Retour à la page En souvenir


« Je n’ai pas pris de chemin de grandeur ni de prodiges qui me dépassent ». (Ps 130)

 

Nous pouvons affirmer que cet extrait du psaume 130 caractérise la vie religieuse de sœur Cécile Pagé d’une manière évidente. Tout chez elle, nous laissait deviner un cœur généreux toujours prêt au service dans des attitudes simples, humbles, imprégnées de bonheur. En effet, sa joie a marqué les personnes qu’elle a côtoyées. Qui n’a pas ri des propos de sœur Cécile?

Où puisait-elle cette force d’accepter les difficultés inhérentes à toute existence? Il y a plusieurs années, elle écrivait : « J’ai toujours aimé mes emplois et j’y ai trouvé le bonheur. Travailler avec le Maître n’est-ce pas le plus sûr chemin pour réaliser notre idéal? Et le meilleur moyen qui m’a rendue heureuse : ça été de comprendre les autres. Je n’ai jamais vu de mauvaise volonté, tout simplement des opinions différentes ». Tel fut son secret : suivre de près le Seigneur et aimer son prochain, n’est-ce-pas le plus grand commandement?


Et puis graduellement, notre sœur a perdu la vue et l’ouïe, ce fut une dure épreuve pour celle qui aimait tant contempler toute beauté, lire et partager ses connaissances. Elle a su cependant, ensoleiller ses jours par la prière et l’abandon.

Parfois, notre chère sœur se plaisait à dire : « Faire tout en notre pouvoir pour réaliser le plan de Dieu sur nous ». La vie est une formidable aventure qui mène au rendez-vous ultime de Dieu. Sœur Cécile s’y est présentée souriante et a été accueillie dans le Jardin de Dieu.

Sœur Cécile, vous avez vécu durant plus d’un siècle où vous avez aimé et servi avec beaucoup d’amour. Nous sommes assurées que Dieu le Père vous accueille aujourd’hui avec une immense joie. Nous remercions de tout cœur notre beau et grand Dieu de vous avoir gardée avec nous aussi longtemps!

SS. Antoniennes de Marie
Le 27 octobre 2015

 


© 2009 Solution Globale Informatique