Un temps pour l'espérance

< Retour à la documentation

Mot de la supérieur générale (mai 2013)

             UN TEMPS POUR L'ESPÉRANCE

À la lecture de Jean-Claude Guillebaud, dans son livre UNE AUTRE VIE EST POSSIBLE, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer ses avancées à celles du printemps. Celui-ci était déjà en germination et tout préparé par l’hiver qui l’a précédé. La sève était déjà présente, les bourgeons déjà installés, l’herbe en attente de pousser… dans le silence de la pluie qui viendra et du soleil qui brillera sur sa naissance. Alors que tout se prépare dans un travail laborieux mais calme et qui ne s’entend pas, la vie est tout prête à laisser épanouir toutes les beautés en germe. Comme le dit si bien une romancière indienne évoquant le monde qui affleure « Quand tout est calme autour de moi, si je prête une oreille attentive, je l’entends respirer ».

Dans les confusions et les désordres mondiaux qui nous imposent des changements constants et des adaptations assidues, il nous est bon parfois d’écouter attentivement le « monde nouveau » qui se met lentement en branle à coups de ruptures et de transformations dont on n’en saisit pas toujours le sens. Et pourtant la Bible nous dit «Voici que je fais un monde nouveau : il germe déjà, ne le voyez-vous pas ?» Is 43,19.  Il nous est bon de lire et de relire ces paroles d’espérance qui donnent au cœur le goût de l’engagement et de la confiance.

Le printemps nous livre son message de sincérité et de franchise dans les petites pousses qui bientôt apparaîtront et feront notre joie. Osons croire à ce message qui nous vient des difficultés et des complications. Il nous faut essayer d’en comprendre les vraies significations et de les assumer courageusement pour permettre petit à petit à ce monde nouveau de naître en nous et autour de nous.

Joyeux et bienfaisant printemps à vous qui avez pris le temps de lire!

France Croussette, a.m.
Supérieure générale
Mai 2013 

 


© 2009 Solution Globale Informatique