Te ressembler chaque jour ...

 [<] Retour Documentation

Mot de la Supérieure générale (Juin 2011)
 

Te ressembler chaque jour un peu plus,
Te continuer dans nos maisons, nos rues…
 

Ces paroles du chant de P. Vallée montent en mon cœur comme une mélodie qui transporte avec elle l’émerveillement de me savoir fille de Dieu, aimée par Celui qui est le Père de tous les humains.
 
Cette mélodie porte également le désir intense de voir mes frères et sœurs du monde, eux aussi fils et filles de Dieu, prendre le temps de se laisser aimer par Jésus. Oh! Je sais bien que cette expérience n’est pas toujours constante dans nos vies. Il y a les malaises physiques qui prennent de la place, des deuils quotidiens qui grugent nos énergies, des difficultés pécuniaires, des souffrances de parents ou d’enfants, les catastrophes, les sinistres, les haines, les injustices, ces cyclones à tous les niveaux. Il y a tous ces chemins de croix qui deviennent parfois des chemins de mort, sur les routes où nous n’avons pas la force d’avancer, où la douleur nous fait hésiter.
 
Et pourtant, Il est là, présent à nous mais silencieux, discret comme une main tendue, un sourire timide, une petite contribution financière, un partage qui redonne confiance, un lever de soleil, une brise fraîche en fin de journée, un chant d’oiseau, la cascade d’un rire d’enfant, dans le pain Eucharistique. Il est là, il l’a promis « Je serai avec vous jusqu’à la fin des temps ».
 
Il est là, il est ressuscité!  Aie confiance! « J’ai vaincu la mort, j’ai vaincu le mal… ».
 
Il a voulu avoir besoin de nous pour être chemin de libération, « donner notre temps comme on donne le pain en s’arrêtant à celui qui le tient, reconnaissant les traits de Dieu qui vient ». (Texte du chant de P. Vallée)
 
Seigneur, au cours de l’été qui s’annonce et à chaque jour, fais que nous soyons porteurs et porteuses de lumière, passeurs et passeuses de paix et rassembleurs et rassembleuses pour la VIE!
 
Mets sur nos lèvres des paroles qui consolent et inspirent confiance, ouvre nos mains et apprends-nous à partager. Que nos deux mains, notre cœur et notre bouche te révèlent à ceux et celles qui souffrent afin que leur cœur libéré s’élève vers toi et puisse te contempler…un peu plus!
 
En toute solidarité!
 
France Croussette, a.m.
Supérieure générale

 


© 2009 Solution Globale Informatique